Imagerie cardiaque

Bien se préparer à l'examen

 

 

Principe du CT cardiaque

 

Nous réalisons un scanner sans injection de produit de contraste permettant de calculer un score calcique.

 

Dans les minutes qui suivent le scanner, un logiciel dédié détermine la quantité de calcifications sur les principales artères du cœur.

 

Ce score (exprimé numériquement) peut être complété par une injection éventuelle d’iode pour visualiser le calibre interne des coronaires. En cas d’injection d’un produit de contraste : même contre indications ou précautions qu’un autre scanner (antécédent d’allergies à contrôler).

 

Principe de l’IRM cardiaque.

 

L’IRM cardiaque nécessite la participation active du patient (exercices respiratoires) et une surveillance constante de paramètres (respiration, battement du cœur, ventilation, pression artérielle..)

 

Il peut se faire en repos, mais aussi à l’aide d’un stress médicamenteux (adénosine) pendant l’acquisition de certaines images.

 

Dans la plupart des cas, un produit de contraste (gadolinium comme tout irm) est aussi utilisé en complément, avec ou sans stress.

 

Examen relativement long (préparation avec ecg parfois nécessaire préalablement) , compter 50 minutes en machine.

 

 

  • En Savoir Plus

     

    Une nouvelle vision au coeur de nos patients.

     

    C’est une Imagerie non invasive permettant la visualisation anatomique et fonctionnelle détaillée.

     

    Les appareils d’une extrême précision ont la capacité de reconstruction en multiplans et génèrent des analyses volumétriques fiables et reproductibles et une angiographie ciblée.

     

    Effectué par IRM cela permet :
    – Une caractérisation tissulaire et viabilité myocardique
    – Une quantification des flux et débits cardiaques
    – Une épreuve fonctionnelle de stress

     

     

     

    De façon toute particulière, ces analyses apportent des diagnostics détaillés concernant :

     

     

    - Une mesure des volumes, de la masse et de la fonction biventriculaire

    - Une étude anatomique, morphologique et fonctionnelle, y compris du ventricule droit dans le cadre de la dysplasie arythmogène du VD.

    - Une quantification du degré de sténose et/ou régurgitation valvulaire

    - Une détection de thrombus intracardiaque

    - Une étude de la viabilité myocardique chez les patients avec atteinte ischémique

    - Une aide au diagnostic dans les cas de cardiomyopathies non ischémiques

    - Une détection des atteintes inflammatoires aiguës du myocarde en cas de myocardite

    - Une étude des veines pulmonaires

    - Une recherche d’ischémie myocardique par épreuve de stress pharmacologique

    - Une détection des atteintes et anomalies coronariennes

    - Une évaluation de l’anatomie et de la perméabilité des pontages aorto-coronariens

     

    Mais également:

     

    - Une analyse des pathologies de l’aorte, y compris suivis itératifs du diamètre aortique

    - Un dépistage des causes d’hypertension artérielle secondaires en un seul examen

    - Une évaluation des masses cardiaques et atteintes du péricarde

    - Une quantification des shunts avec calcul du quotient Qp/Qs

    - Une angiographie aortique et/ou pulmonaire

    - Une quantification de la (sur)charge ferrique du myocarde, chez des patients atteints d’hémochromatose, ou chez les patients atteints d’anémies chroniques nécessitant des transfusions sanguines itératives.

     

     

     

     

    Les incidences

     

     

    CT cardiaque

    Les rayons X utilisés sont en règle générale à éviter pour les femmes enceintes. En fonction de la pathologie en cause, certaines indications sont toutefois justifiées. Il est donc impératif de nous signaler si vous êtes enceinte ou pourriez l’être.

     

    L’administration du contraste veineux, peut provoquer quelques bouffées de chaleur ou un goût étrange dans la bouche. L’iode injecté peut-être cause d’allergies dont il est impératif que le patient ait signalé au préalable ses antécédents.

     

    Il est indispensable d’informer le corps médical de problème d’insuffisance rénale ou de diabète afin que nous prenions toutes les précautions possibles.

     

    IRM cardiaque

    Cet examen n’est en aucun cas douloureux. Il peut sembler long et désagréable par le bruit produit. Pour les personnes sujettes à la claustrophobie, notre équipe médicale est formée à des techniques d’hypnose. Des exercices respiratoires vous seront demandés tout au long de l’examen.

     

    L’administration du contraste veineux, parfois nécessaire, est indolore et généralement bien tolérée. Le Gadolinium injecté peut-être néanmoins, dans de rares cas, cause d’allergies donc il est impératif que le patient ait signalé au préalable ses antécédents.

    En cas de stress-cardiaque, le cardiologue injecte de L’Adénosine (stress-pharmacologique).

     

     

     

 

 

Medimage

 

Route de Florissant 1 • 1206 Genève

 

 

 

Tél : 022 347 25 47 • Fax : 022 789 20 70 • info@medimagesa.ch