Infiltration extra articulaire RX US parties molles

Infiltration extra articulaire à Geneve

 

Le principe d’une infiltration extra articulaire

 

Il existe différentes affections des parties molles touchant principalement les muscles, les tendons ou encore les ligaments. Souvent causées par une sollicitation excessive ou incorrecte de ces tissus, les pathologies des parties molles se caractérisent généralement par des douleurs persistantes, des limitations de la mobilité ainsi que de la dextérité.

Ces troubles musculaires, ligamentaires ou tendineux sont le plus souvent causés par des lésions pouvant conduire à de l’incapacité de travail, ou à l’arrêt d’activités sportives. Ils se localisent souvent à proximité des articulations telles que l’épaule, le coude, le bassin, le genou ou encore le talon.

Les injections locales sont des pratiques courantes qui permettent de traiter ces affections rhumatologiques et diminuer les souffrances de manière durable.

Découvrons ensemble tout ce que vous devez savoir sur ce geste radiologique.

 

 

Les pathologies des parties molles non tumorales

 

La pathologie des parties molles est un terme employé pour désigner les différents troubles affectant les structures non-osseuses de l’appareil locomoteur, soit des structures permettant de se déplacer. Ainsi, il n’inclut donc pas les atteintes rhumatismales des articulations et cartilages articulaires qui sont à l’origine de l’arthrite ou de l’arthrose. On parle alors plutôt de tendinite, entorse, facéïte, épicondylite, bursite etc…

Ces troubles musculo-squelettiques font partie des affections les plus répandues en Suisse.

Ils se traduisent généralement par des douleurs souvent chroniques au niveau des muscles, tendons, ligaments, bourses séreuses (poches contenant le liquide synovial permettant de réduire le frottement), tissus conjonctifs ou adipeux. Les douleurs peuvent être généralisées ou localisées comme dans le cas d’un tennis-elbow ou d’une inflammation des gaines tendineuses. Il est également possible de ressentir une sensation de chaleur due à l’inflammation. Ces symptômes se manifestent la plupart du temps au repos.

À ce jour, il n’existe pas de cause unique. Toutefois, ces derniers sont souvent provoqués par l’âge, un dérèglement du système immunitaire, des anomalies au niveau des articulations, des micro traumatismes répétés dus à la récurrence de certains mouvements.

 

 

Qu’est-ce qu’une infiltration extra-articulaire ?

 

Il existe un large éventail de méthodes thérapeutiques telles que des thérapies physiques ou des traitements médicamenteux utilisés en première intention. Toutefois, lorsque ceux-ci se révèlent inefficaces, l’infiltration peut être proposée dans le but de soulager le patient et améliorer sa qualité de vie. Il s’agit d’une pratique courante dans le traitement des affections rhumatologiques et s’intègre dans une prise en charge thérapeutique globale du patient. Son objectif consiste à injecter une petite quantité d’un médicament spécifique dans la zone à traiter. Généralement, le produit injecté est un anti-inflammatoire faisant partie de la famille des corticoïdes.

 

 

Les affections concernées par ce type d’infiltration

 

  • Affections localisées
    • au niveau de la main (syndrome du tunnel carpien, ténosynovite, doigt à ressaut…)
    • au niveau du coude (tennis-elbow, épicondylite…)
    • dans la région de l’épaule (inflammation consécutif à une calcification de l’épaule, lésion de la coiffe des rotateurs, bursite, tendinite…)
    • dans la région du talon (épine calcanéenne, aponévrosite…)
  • Syndrome de fibromyalgie
    • douleurs généralisées des parties molles
    • douleurs musculaires chroniques diffuses autour des articulations ainsi qu’au niveau de la colonne vertébrale

 

 

Pourquoi faire ce geste dans un service de radiologie ?

 

Certaines structures sont complexes et nécessitent d’être explorées sous guidage échographique ou radioscopique. Les images de la modalité, choisies à l’aide de logiciels, vont permettre d’effectuer le geste radiologique avec plus de précision. L’objectif étant d’infiltrer directement le principe actif dans la zone douloureuse et de limiter sa diffusion à l’ensemble du corps, comme c’est le cas lors de la prise de médicaments par voie orale.

 

 

Comment se déroule une infiltration extra-articulaire ?

 

Cet examen se déroule en ambulatoire. Le patient est installé en position allongée ou assise. Le radiologue, assisté par un technicien en imagerie médicale, va au préalable réaliser une échographie ou une radio afin de cibler la zone à infiltrer. Une fois les images observées, il va désinfecter localement la région dans des conditions d’asepsie rigoureuses. Une anesthésie est parfois réalisée localement.

Puis, sous contrôle RX ou US, le radiologue va injecter le produit anti-inflammatoire de manière délicate et précise. Cette piqûre n’est pas plus douloureuse qu’une prise de sang.

Il s’agit d’une procédure rapide qui ne dure qu’une vingtaine de minutes. Ainsi, il est possible de reprendre les activités du quotidien tout en évitant de solliciter la zone cible.

Parfois l’inflammation de la zone est due à un excès de liquide autour des articulations. Il est alors possible de procéder à une ponction seule, ou une ponction préalable à l’infiltration.

 

 

Quels sont les bénéfices de l’infiltration ?

 

L’effet de l’infiltration extra-articulaire se présente dans les 5 à 10 jours qui suivent la procédure. Grâce à ce geste radiologique technique qui améliore la qualité de vie des patients, il devient possible de reprendre les activités, même sportives – en accord avec le médecin traitant.

 

 

Quelles sont les complications liées à l’infiltration ?

 

Les complications sont rarissimes car les méthodes préventives induites par les mesures d’asepsie, permettent de réduire significativement les risques.

 

En savoir plus sur les infiltrations des parties molles ?

 

Si vous souhaitez obtenir des informations sur les infiltrations extra-articulaires ou prendre rendez-vous pour un examen, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Également…

En savoir plus sur l’infiltration canal alcock, infiltration articulaires posterieures, infiltration osteo articulaires, infiltration rachidienne foraminale, infiltration lombaire epidurale, infiltration du dos à Genève.

En savoir plus sur les autres examens médicaux du centre Medimage : IRM à Genève (Imagerie à résonance magnétique), Scanner (CT Scanner), radiographie et radiologie à Genève, imagerie cardiaque, échographie à Genève, élastographie, mammographie à Genève, panoramique dentaire, minéralométrie ou ostéodensitométrie.

Découvrir notre équipe médicale et nos médecins radiologues.

Abonnez-vous à notre Newsletter